le projet

Dimitri, Décembre 2016.
L’atelier, la maison, le jardin, les trois endroits sont un tout, le témoignage d’une esthétique et d’une époque. La résidence, c’est la continuité. C’est entretenir un savoir-faire et pérenniser un esprit. Il est important de préserver une mémoire et de la faire connaître, mais plus encore, il est nécessaire de la faire vivre.

Culot 70

On pense qu’il faut ouvrir l’atelier à d’autres artistes et d’autres pratiques. L’Atelier Pierre Culot doit vivre autant par ses références, son passé, sa collection et les créations de Pierre que par ce qui peut y être créé demain. Ce patrimoine sera interrogé par d’autres artistes. La résidence permettra à l’atelier de rester dans le vivant, le dialogue et le questionnement. Ces rencontres sont d’autant plus nécessaires car le monde de l’art vit un moment intéressant. Les frontières entre les disciplines, entre le design, la sculpture, l’architecture ou l’artisanat s’estompent. On voit chez de jeunes artistes ce dialogue entre art et artisanat. En plus, à l’Atelier Pierre Culot, la matière est la terre, la base, l’origine. C’est la page blanche. Une histoire à écrire.

Culot 62
Culot 165

Les résidences

Eric Croes 3
Eric Croes 1

Éric Croes

Éric Croes naît à La Louvière en 1978. Il grandit à Jodoigne, puis rejoint, à dix-neuf ans, l’Atelier sculpture de la Cambre. Après cette formation, il élargit ses recherches, touche à différentes disciplines – aquarelle, peinture, encre, sculpture en bois, installations - avant de s’intéresser à la céramique. Il fréquente les cours du soir de l’Académie d’Etterbeek où l’intérêt pour la céramique se révèle passion. Composant des objets simples et usuels, l’artiste retrouve dans l’émaillage la profondeur des couleurs qu’il aimait, plus jeune, en peignant. En 2014, il achète un premier four, puis installe un atelier de céramique dans sa cave où il poursuit ses recherches sur les émaux. L’artiste aborde la céramique comme une écriture, un moyen de raconter des histoires. L’ « art du feu », comme on le qualifie, lui plaît également car la création subit une transformation causée par la cuisson qu’il ne peut complètement maîtrisé. Éric Croes est et reste sculpteur. Il vit et travaille à Bruxelles. Il est le premier résident de l’Atelier Pierre Culot.

Voir les créations

Eric Croes 2
Eric Croes 4